Pourquoi ces prix ?

Pourquoi payer ces prix-là pour des vidéos ou pour des photos ?

Ici, je vais vous expliquer à quoi cela correspond. Derrière un prix, il y a 13 points à connaître.

  1. Vous faites appel à un professionnel, donc vous faites appel à une personne qui à des connaissances et des compétences dans ce domaine. Il a de plus de l'expérience, non négligeable, qui lui permettra de faire face à toutes les situations pour satisfaire à la demande initiale. Ce professionnel a, normalement, été formé ce qui signifie que ça lui a demandé du temps et de l'argent.
  2. Le professionnel est déclaré, paie des cotisations sociales tous les mois et paie aussi des impôts ou encore des taxes.
  3. Ce professionnel, dans la mesure où il exerce son activité légalement, a souscrit tout comme vous à ce qui s'appelle une assurance responsabilité civile, sauf que dans son cas il s'agit d'une responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Cette assurance lui permet d'être couvert en cas de problème lors de la prestation (ex : casse d'un bien, détérioration involontaire, etc...). Il en va de soi qu'elle a un coût mensuel.
  4. Le professionnel a un compte bancaire différent de son compte personnel. Ce compte bancaire a lui aussi un coût mensuel.
  5. Engager un professionnel, c'est l'assurance d'avoir une personne fiable, présente le jour J, qui vous garantira un service optimal et le résultat que vous voulez. Il sera présent : avant, pendant et après.
  6. Un professionnel utilise du matériel professionnel, avec des accessoires indispensables pour réaliser de bonnes prises. Un exemple simple : il n'a pas une batterie mais une dizaine de batteries pour pouvoir tenir toute une journée. En vidéo tout comme en photo, le matériel peut valoir plusieurs milliers d'euros voire plusieurs dizaines de milliers d'euros. Et tout ce matériel-là est à renouveler régulièrement.... et se paie.
  7. Derrière un prix, il y a le temps de présence le jour J mais il y a aussi tout le temps de traitement et de montage qui prend parfois beaucoup de temps. Par exemple, pour un mariage il y a jusqu'à 15h de présence le jour J et 45h de montage. Pour une vidéo corporate avec 8h de présence, il y a 16h de montage.
  8. Le professionnel, après la prestation doit traiter, développer et/ou monter les images pour pouvoir proposer un produit fini. Il se sert alors de logiciels, souvent sous forme d'abonnement annuel.
  9. Pour pouvoir travailler les images depuis une station de montage, il les stocke sur un serveur NAS ce qui permet de sécuriser les photos/vidéos avec un système de clonage des données. La perte est donc réduite à presque 0% et le stockage est assuré à long terme. Ainsi, un client peut demander plus de 10 ans après le(s) fichier(s) sans problème. Seulement, un NAS avec des disques de stockage à l’intérieur a également un prix. Il ne faut pas oublier non plus que tout ce matériel chauffe naturellement et que cela entraine des frais annexes pour réfrigérer/climatiser ces machines.
  10. Lorsque vous faites appel à un professionnel pour une prestation, vous faites appel à ce dernier mais aussi au matériel qu'il utilise. C'est pour cette raison que vous retrouvez sur le devis et sur la facture une ligne à sujet. Cela passe en "location" même si le matériel lui appartient et cela lui permet de rentabiliser/renouveler le matériel utilisé.
  11. Les prix, pour des services vidéo, se basent sur la convention collective nationale de la production audiovisuelle du 13 décembre 2006. Attention, il ne s'agit que des tarifs minimaux !
  12. Pour montrer son travail, un professionnel dispose d'un site internet.
  13. Enfin, il faut bien payer les factures quotidiennes : eau, électricité, loyer, assurances personnelles, entretiens des moyens de déplacement et même... la nourriture !